Comment se porte le recrutement des profils com et marketing ? Regard d’expert avec Claire Romanet, fondatrice de Elaee.com

Profils en or a interrogé Claire Romanet, fondatrice de elaee.com, cabinet conseil en recrutement spécialisé dans les profils en communication / marketing et digital.

Elle nous livre son analyse sur le recrutement de communicants ainsi que sur le niveau d’exigence des profils recherchés par les employeurs.

©E.Soudan Claire Romanet, fondatrice de elaee.com

©E.Soudan
Claire Romanet, fondatrice de elaee.com

Profils en or : Comment est né le projet elaee ? Qu’est-ce qui vous a motivé lors de sa création?

Claire R. : « Elaee est la réponse à la question que je me suis posée et que nous posons aux candidats que nous rencontrons : « Quel job pour les 20 ans qui viennent ? ».  Après réflexion sur ce qui m’a le plus plu durant tout mon parcours professionnel, je me suis rendue compte que c’est le recrutement de collaborateurs qui était prépondérant. D’où l’idée de créer un cabinet sur les métiers que je connais et que j’aime ».

Profils en or : Quel est votre parcours professionnel ?

Claire R. : « J’ai plus de 20 ans d’expérience dans la communication, en agence et en entreprise, à Paris et à Lyon. J’ai quitté un job de Responsable de com’ chez un joaillier qui faisait rêver toutes mes amies (notamment parce que je pouvais porter des kilos de diamants ;-)) pour lancer ma propre entreprise, avec l’objectif de créer des emplois et participer à rendre heureux les gens dans leurs jobs. Et il n’y a rien d’utopique ici, notre métier de recruteur s’évalue à l’aulne de la satisfaction de nos clients autant que de nos candidats ».

Profils en or : Elaee existe maintenant depuis 7 ans. Les demandes en termes de profils ont elles évolué sur les postes de communicants ? Si oui, comment l’analysez-vous ?

Claire R. : « Les métiers de la com’ subissent en effet une réelle mutation car les expertises demandées n’ont jamais été aussi nombreuses. Entraînée par tous les changements opérés par le digital au sein des entreprises et des marchés, cette mutation n’est pas un frein, c’est une opportunité. Elle crée des emplois mais aussi de nouveaux métiers comme par exemple les UX designers ou les Data scientists (pour ne citer que 2 noms très tendance en ce moment). Aujourd’hui, nous ne recrutons plus un communicant sans qu’il ait au minimum une bonne approche du web (et ce, quel que soit son domaine d’activité, la création, le corporate, les RP, la pub, les marketing services, etc.) ».

Profils en or : Est –il devenu plus difficile de trouver le profil adéquat à une annonce d’emploi ? Si oui, pourquoi ?

Claire R. : « On pourrait imaginer, vu le nombre de demandeurs d’emplois, qu’il est aisé de recruter. Malheureusement, pourvoir un poste reste un défi important pour l’entreprise car la fonction communication est aussi stratégique (elle se rapproche toujours plus du comité de direction) que nécessaire (elle fait partie intégrante des outils pour vendre, que ce soit une image, une offre de services ou des produits). Du coup, le niveau d’exigence des employeurs (ces derniers étant de mieux en mieux informés et formés) augmente toujours ».

Profils en or : Combien de candidatures recevez-vous en moyenne pour une même annonce ? N’avez-vous pas peur de passer à côté de certains profils ?

Claire R. : « Une offre de Chargé de com’, 3 ans d’expérience, à Lyon, par exemple, reçoit plus de 500 réponses. Chez Elaee, nous étudions réellement chaque candidature (j’en veux pour preuve que chacun reçoit une réponse, et en plus personnalisée) donc nous ne passons à côté de personne. Le seul risque pour celui qui postule est le timing : quand une candidature nous arrive alors que notre client a déjà fait son choix ».

Profils en or : Quel est le temps estimé d’un recrutement quand on fait appel à elaee (dès la diffusion de l’annonce à l’entrée du candidat à son nouveau poste) ?

Claire R. : « Un recrutement prend en général 6 à 8 semaines, c’est le temps moyen pour que notre client rencontre les candidats short-listés. Mais attention, notre métier ne consiste pas seulement à passer des offres d’emploi : beaucoup de postes sont pourvus sans que l’on ne passe une offre. Par exemple lorsque nous avons déjà le bon candidat déjà au sein des 40 000 dossiers en archives chez Elaee ».

Profils en or : Quels sont vos process de recrutement ? Chez elaee, les consultants ont une approche de leur travail différente des autres cabinets de recrutement ou des agences intérim. Quel sont leurs méthodes ? Comment décidez-vous que pour telle offre d’emploi, vous vous tournez plutôt vers votre réseau que vers votre base de données de candidats inscrit chez elaee ?

Claire R. : « Notre méthodologie de recrutement est mixte : nous travaillons à partir de notre vivier (base de données), nos réseaux (12 000 personnes nous suivent sur les réseaux sociaux et nous sommes aussi conférenciers, enseignants et formateurs, par ex. en écoles de commerce, Sup de pub, EM, Sciences Po, Les Echos, etc.), et nous sommes aussi chasseurs de têtes. Chaque mission de recrutement fait l’objet d’une stratégie de recherche adaptée ».

Profils en or : Quels services proposez-vous aux candidats ?

Claire R. : « Sur le mag Elaee (3500 visiteurs / jour) nous répondons aux questions de chacun et donnons régulièrement des conseils en recherche d’emploi. Nous pouvons aussi accompagner en one to one ceux qui désirent être aidés (sur leurs candidatures, les méthodes de recherches d’emploi, leur e-reputation, etc.) pour des coûts peu onéreux ».

Profils en or : Peuvent –ils s’inscrire chez vous à l’instar des agences intérim ?

Claire R. : « La V4 du site Elaee comprend en effet la possibilité de déposer un CV. Mais, plus important que le CV, ce qui nous intéresse est le projet professionnel. Autrement dit, les priorités sur le job que vous attendez. Attention nous n’avons chez Elaee aucune opportunité en intérim. Nous ne travaillons que sur des CDI ».

Profils en or : Quels conseils d’ordre général pouvez-vous leur donner ?

Claire R. :  » Malgré les 13 mois nécessaires (en moyenne) pour retrouver un job, il ne faut pas se décourager et rester motivé. Les candidats ont souvent tendance à sous-estimer la valeur d’une lettre démontrant qu’on connaît l’entreprise, qu’on sait à qui on s’adresse, ou tout simplement qu’on a compris les enjeux du poste. Il faut oublier les envois « copiés-collés » en nombre s’ils ne sont pas personnalisés ».

Merci à Claire Romanet pour ces réponses, qui je l’espère, pourra aider certains d’entre vous.

Des remarques ou questions sur cet article ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Advertisements

2 réflexions sur “Comment se porte le recrutement des profils com et marketing ? Regard d’expert avec Claire Romanet, fondatrice de Elaee.com

  1. A reblogué ceci sur Bloggo ergo cogito et sum….et a ajouté:
    Voici quelques éclaircissement vraiment bienvenus sur les métiers de la communication en général de la part de la fondatrice d’Elaee, une agence de recrutement spécialisée dans ce domaine, dont j’avais déjà parlé. Je dois dire que j’apprécie beaucoup la manière dont cette agence fonctionne et que je n’en connais aucune autre, pour l’instant, qui aie une vision aussi large de son domaine. Elle ne recrute pas que des candidats à des postes dans divers métiers de la communication, elle communique sur l’évolution de la « communication » d’entreprise en s’adaptant aux nouveaux dispositifs d’information et de communication!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s